Compotes de fruits, lesquelles choisir?

  • De quoi parle-t-on ?

Ma copine et moi même avons rarement le temps de faire nos propres compotes maison donc nous avons pris l’habitude de les acheter en magasin.

L’astuce nutrition ici est de ne choisir que des compotes dont la mention « sans sucre ajouté » est affichée sur le produit.

Pour vous assurez d’acheter une compote sans sucre ajouté chercher la mention « purée de… »

Le mieux reste de lire l’étiquette du produit. Généralement au dos de l’emballage, se trouve la liste des ingrédients. Les ingrédients sont toujours affichés du plus concentré (quantité présente dans le produit) au moins concentré. Plus la liste est longue, plus vous devriez vous méfier. Et ceci reste valable quelque soit le type de produit alimentaire.

Pour une compote achetée en magasin, vous ne devrez  y lire que le nom du fruit dont est issue la compote et très souvent le terme antioxydant : acide ascorbique E300. Ce dernier limite justement l’oxydation du produit et favorise donc sa conservation. A priori, aucun souci santé de ce côté-là. Il s’agit généralement de vitamine C naturelle ou de synthèse.

L’objectif reste donc de choisir une « purée de fruit » plutôt qu’un « dessert de fruit » dans lequel a été rajouté du sucre.

  • Comment les conserver et les consommer ?

On les conserve au réfrigérateur jusqu’à la date limite de consommation qui est généralement lointaine grâce à la présence d’antioxydant.

Vous pouvez évidemment les consommer telles quelles. Mais aussi vous en servir comme support pour y rajouter d’autres fruits coupés, des graines de chia ou de lin, des oléagineux etc. La liste est longue.

De plus, contrairement au fruits crus qui doivent pour certaines personnes être dissociés (cliquez ici pour en savoir plus), les compotes peuvent être consommer en présence d’autres aliments. A vous de tester.

Vous pouvez également vous préparer un en cas rapide à base de fruit:

– coupez en morceaux 1 ou 2 fruits frais et à température ambiante

– rajoutez y 1 CAS d’huile d’olive ou de sésame (surtout pas des huiles riches en oméga 3 qui ne supportent pas la chaleur : lin, chanvre, noix, colza, cameline etc)

– Enfournez la préparation 20 min à 110°C au four

– Rajoutez y les graines de votre choix : lin, sésame, courge…et les fruits à coques souhaités : amandes, noisette etc

– Une petite cuillère à café de miel pour les gourmands.

  • Et au niveau santé ?

La mention sans sucre ajouté ne signifie pas pour autant sans sucre du tout. En effet, comme tout un chacun le sait, les fruits frais renferment naturellement une part non négligeable de sucre (fructose) mais aussi d’autres éléments.

On y retrouve notamment de l’eau, des fibres bénéfiques pour le transit intestinal et la santé de notre côlon, des minéraux utilisables par nos cellules et des vitamines nécessaires à bon nombre de réactions biochimiques de notre organisme.

Le problème avec les compotes industrielles (purée de fruit ou non) est que leur processus de fabrication tend à supprimer quasi-totalement la présence de fibre dans le produit final.

Vous consommez donc une compote sans sucre ajouté mais sans fibres également. Au final, vous ne bénéficiez pas de l’intérêt des fibres présents dans les fruits frais ou les compotes maisons.

Outre les bienfaits pour les intestins, les fibres sont capables de limiter la vitesse d’absorption des sucres et donc le fameux pic glycémique qui intéresse les personnes diabétiques, les sportifs et les adeptes des régimes minceurs.

Un excès de ces compotes industrielles favoriserait un apport rapide de fructose dans le sang (le foie n’apprécie pas les excès de fructose) et augmenterait votre apport calorique.

L’excès est nuisible en tout.

  • Et alors ?

Ces compotes sont très intéressantes en dépannage ou en consommation occasionnelle. Le but de cet article n’était pas de faire l’éloge des compotes sans sucre ajouté mais plutôt de présenter la différence avec les compotes dites « dessert de fruits » voire « allégée en sucre », et les compotes sans sucre ajouté ou « purée de fruit ».

En conclusion, le plus intéressant reste la consommation de fruit frais et de compote maison. Occasionnellement et par choix de facilité vous pouvez consommer des compotes industrielles mais seulement les « purées de fruits » et les « sans sucre ajoutés ».

A vos cuillères.

Marion et Philippe

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.